Les 4 principales causes d’échec des projets Internet

Depuis 4 ans que je suis actif sur le Net, j’ai côtoyé et aidé des milliers de gens qui désiraient réaliser différents projets sur Internet… Et si vous lisez cet article, c’est très probablement parce que vous en êtes-là.

Peux-être que vous ne vous êtes pas encore lancé, ou peut-être que vous avez déjà un projet en ligne…

Peux-être que votre idée est “tout en ligne”, ou au contraire liée à votre activité hors ligne déjà existante…

Quelque soit votre cas, il ne faut pas perdre de vue une réalité : la grande majorité des projets en ligne échouent très rapidement après leur publication !

Je ne vous dit pas ça pour vous démotiver, mais pour que vous soyez lucides et évitiez les écueils principaux sur votre chemin vers le succès en ligne.

Selon mon expérience tant avec mes abonnés qu’avec les clients de mon cabinet de consulting, il y a 4 causes principales qui expliquent que la plupart des projets Internet ne décollent pas : un problème d’état d’esprit, un problème de stratégie, des blocages techniques et l’incapacité à générer assez de trafic.

Prenons ces cas l’un après l’autre, pour que vous puissiez vous auto-analyser et voir dans quelle mesure vous êtes atteints de ces 4 symptômes.

Cause #1 – Le mauvais état d’esprit :

Je suis intimement persuadé que la cause profonde de n’importe quel échec se situe à ce niveau-là… y compris les échecs que j’attribuerais plus loin aux 3 autres causes.

En effet, pour réussir dans un projet en ligne en tant qu’indépendant, il faut avoir un état d’esprit d’entrepreneur.

Mais qu’est-ce que j’entends par “état d’esprit d’entrepreneur” ? Je fais référence à un ensemble de croyances (conscientes ET inconscientes) et de comportements qui découlent de ces croyances, qui guident vos actions d’indépendant.

Si vous avez cet esprit, vos projets se concrétiseront, vos échecs se transformeront en succès, et vous avancerez continuellement, pas après pas, vers vos buts.

Si cet esprit vous manque, par contre, vous êtes condamné à échouer, ou à ne connaître que des succès embryonnaires, et ceci quelque soit le nombre de cours que vous lirez, d’outils que vous posséderez, et de “trucs et astuces” que vous apprendrez.

À mon sens, cet état d’esprit est composé de deux qualités :

1. la discipline : Contrairement à ce qu’on veut vous faire croire, réussir un projet sur Internet demande du travail, BEAUCOUP de travail ! Et votre succès sera d’ailleurs généralement proportionnel à votre capacité à passer à l’action de manière massive, régulière et répétée. Alors si vous avez en temps normal une tendance à la désorganisation, à la procrastination et au laisser-aller, imaginez ce que ce sera lorsque vous n’aurez personne pour vous contrôler ?

Bref, si vous pensez ne pas avoir la discipline nécessaire pour travailler (en plus de votre “vrai travail”) pour vous, de manière régulière, sans voir de résultats immédiats et sans que personne ne vous surveille et vous remercie, alors concentrez-vous d’abord sur votre développement personnel avant de vous concentrer sur votre projet Internet.

2. la proactivité : Dans son livre exceptionnel “Les 7 Habitudes de Ceux qui Réalisent Tout ce qu’ils Entreprennent” , Steven Covey place la proactivité comme la qualité la plus essentielle. Et c’est le cas aussi sur Internet. Pour réussir, il faut la capacité de chercher activement des solutions aux problèmes et blocages qui ne manqueront pas de survenir.

Un exemple typique de manque de proactivité, c’est les gens qui disent “je ne réussis pas sur Internet parce que je suis nul en informatique“. A l’époque où les solutions de quasiment tous les problèmes techniques sont à portée d’un clic sur Google, cet “argument” n’est tout simplement plus une excuse.

Pour que votre projet en ligne soit un succès, vous devez avant toute chose prendre la responsabilité de ce succès, et agir encore et toujours en vue de l’obtenir. C’est ce que j’appelle la proactivité.

Cause #2 – L’absence de stratégie :

La seconde cause de l’échec des projets Internet, c’est que la bonne idée ne s’accompagne pas d’une bonne stratégie.

Concrètement, lorsque vous avez une idée de site, vous devez être capable de répondre aux questions suivantes :

  • Quelle est mon offre ? Qu’est-ce que je propose ?
  • Quelle est ma cible ? A qui je le propose ?
  • Comment je le propose ?
  • Pourquoi suis-je meilleur que mes concurrents ? Qu’est-ce que j’ai d’unique ?
  • Comment vais-je exprimer mon message ?
  • Comment vais-je structurer mon site pour que mon message soit transmis efficacement ?
  • Comment vais-je atteindre ma cible pour la faire venir sur le site en question?

Développer toutes ces questions dépasserait largement le cadre de cet article, et le but est surtout de montrer qu’il y a tout de même beaucoup de choses à déterminer avant de se lancer dans la création de son site.

Or je remarque que la très grande majorité des débutants passent de la phase “idée” à la phase “création” sans passer par la phase “stratégie”.

Et c’est à cause de ça qu’on voit parfois des sites de débutants qui sont si mal structurés, si peu clairs et si vagues dans leur message et dans leur promesse que l’échec est certain avant même que le trafic ne commence à affluer !

Alors si vous n’avez pas encore créé de site, rendez-vous service et passez un long, très long moment assis dans un bureau avec un bloc-note et un stylo pour travailler sur votre stratégie : le temps que vous investissez dans cette phrase vous sera rendu au centuple par la suite !

Par ailleurs, le manque de stratégie est également la principale raison de découragement et d’abandon chez les apprentis entrepreneurs du Net : l’impression de faire les choses au hasard. Avoir une stratégie solide, c’est aussi savoir exactement quoi faire, et dans quel ordre. Et aucun projet n’est intimidant lorsqu’on est capable de le décomposer en tout petits morceaux ! 😉

Cause #3 – Les difficultés techniques :

En réalité, cette cause d’échec n’en est pas une, car le fait d’être “nul en informatique” n’est pas une excuse pour ne pas réussir en ligne. Ceci étant dit, j’ai tout de même ajouté cette cause ici parce que je sais que c’est un véritable problème pour beaucoup d’entre vous, et je voulais donc que vous lisiez ce passage.

Pourquoi le fait d’être nul en technique n’est pas une excuse ? Tout simplement parce que ça n’est pas un état de fait définitif et immuable. Il existe 3 manières de régler ce problème :

1. Engagez quelqu’un : Les gens ayant les compétences techniques sont nombreux à proposer leurs services sur Internet, et certains prestataires compétents (basés à l’étranger) peuvent être engagés à des tarifs très accessibles. Il y a même des gens qui sont capables de faire toutes sortes de choses pour 5 dollars seulement, sur un site qui s’appelle Fiverr.com (en anglais). Vous ne parlez pas anglais ? Retourner lire le passage sur la proactivité. 😉

2. Faites-le vous-même : 90% des problèmes techniques sur lesquels les débutants “bloquent” peuvent être résolus en faisant une simple recherche sur Google. Si vous ne trouvez rien, passez à la deuxième étape : les forums. Il existe des forums sur quasiment tous les sujets, et vous pouvez généralement y trouver de l’aide. Simplement, là encore, ça demande de la proactivité. Rappelez-vous ce dicton : “celui qui ne veut rien faire cherche une excuse, celui qui veut réussir cherche un moyen”.

3. Faites un échange de compétences : Vous avez très certainement vous-même une compétence recherchée par d’autres. Par exemple, vous êtes capable de corriger des textes, de dessiner, de filmer des vidéos, ou vous êtes un as de la vente, etc… Peu importe votre compétence. Vous pouvez l’échanger contre la compétence technique de quelqu’un d’autre. Que ce soit de manière ponctuelle, ou de manière plus durable (les partenariats entre un homme très “technique” et un homme à l’esprit plus “commercial” sont généralement très efficaces, par exemple).

Vous le voyez, avec ces 3 approches et en se “bougeant les fesses”, le “je suis nul en informatique” n’est vraiment plus une excuse ! 😉

Cause #4 – Le manque de trafic :

Ah, la génération de trafic ! Le talon d’Achille de la plupart des débutants en marketing Internet.

Le problème se passe de la manière suivante : l’apprenti entrepreneur a eu une idée, et il a créé son site. Il se dit donc qu’il a “terminé le projet” alors qu’au contraire celui-ci ne fait que commencer ! Il ne passe pas assez de temps à générer du trafic, soit parce qu’il ne sait pas comment s’y prendre, soit parce qu’il n’a pas la discipline pour le faire…

Et du coup, son site, aussi génial soit-il, n’a pas le nombre de visites espéré. Et les revenus sont donc plus faibles qu’espérés. Ceci n’aide pas à la motivation, et bientôt notre apprenti entrepreneur se décourage et laisse son site à l’abandon en cogitant sur sa prochaine idée.

C’est d’autant plus le cas pour un site qui nécessite une certaine “masse critique” pour connaître le succès (un forum, un réseau social ou un service, par exemple).

Pourtant, générer du trafic sur son site n’est pas compliqué, à condition d’avoir une bonne stratégie, et une bonne discipline (toujours eux !!!). Vous trouverez en fin d’article une ressource qui devrait définitivement régler ce problème.

Conclusion :

Si vous n’avez pas encore commencé votre projet en ligne, alors je vous recommande de vous arrêter sur ces 4 causes d’échec (les 2 premières en particulier), et de faire un petit bilan honnête de votre relation à chacune d’entre elles. Plus vites vous réglerez vos problèmes à ce niveau-là, et plus votre projet en ligne aura des chances d’être un succès.

Si vous avez déjà un projet en cours, alors l’analyse du rôle de ces 4 points dans votre entreprise vous aidera peut-être à diagnostiquer le problème qui vous bloque et empêche votre site de connaître le succès escompté.

Voilà, pour vous permettre de passer à l’action (toujours la proactivité ! ;-)), je vais terminer cet article avec quelques ressources recommandées pour aller plus loin.

Ressources pour aller plus loin :

État d’esprit : Les 7 Habitudes de Ceux qui Réalisent Tout ce qu’ils Entreprennent” , de Steven Covey, pour intégrer les qualités nécessaires à la réussite d’un projet d’entreprise, en ligne ou non…

Stratégie : Pour avoir une approche stratégique systématique, découvrez la Méthode en 7 étapes pour vendre n’importe quel produit ou service sur Internet dans une présentation vidéo gratuite réalisée par Didier Bonneville-Roussy, le pionnier du marketing Internet en francophonie.

Technique : Les sites sont nombreux et variés : Google, le Site du Zéro, etc. (recherchez sur Google selon votre besoin ou problème spécifique)

Trafic : Ici, une seule ressource complète en francophonie à ma connaissance, l’excellente formation “Trafic Académie” de Stéphanie Hétu. Cette formation vous enseignera toutes les méthodes efficaces pour générer du trafic sur votre site, vous n’aurez plus qu’à l’appliquer. Cliquez ici pour voir la vidéo de présentation.

A vous !

J’espère que cet article vous aura été utile et vous aura fait réfléchir, et je vous encourage à aller plus loin à l’aide des ressources recommandées précédemment.

Cet article vous a été utile ?

Je donne de nombreux conseils plus détaillés pour surmonter ces 4 principales causes d’échec et les autres Dans ma newsletter privée. Alors inscrivez-vous gratuitement maintenant, et recevez en cadeau la version ebook de mon Dictionnaire ! 😉 Indiquez ci-dessous l’adresse email à laquelle je dois vous l’envoyer :


Indiquez votre email:Votre adresse email est protégée contre le spam et ne sera jamais transmises à des tiers.

Prenez aussi un petit moment pour me laisser un commentaire ci-dessous et m’expliquer quel est POUR VOUS le principal facteur bloquant dans votre projet Internet :

{ 9 comments… read them below or add one }

MarieEve@creation de site web mai 10, 2012 à 12:55

Bonjour Dushan,

Tu fais bien de souligner l’état d’esprit qui est à mon avis essentiel pour réussir à son compte. De toute façon, celui qui se lance sans ça ne fera pas long feu! La stratégie est capitale aussi, c’est ce sur quoi je me suis le plus formée car je viens d’un milieu professionnel “technique” et je manquais de ressources en la matière.

Tout doucement, la stratégie se met en place, mais il faut sans cesse l’évaluer et l’adapter si on ne veut pas finir dans le mur… C’est ce que j’ai appris ces derniers mois, une stratégie ne se choisie pas une bonne fois pour toute, il faut en contrôler ses résultats.

Répondre

Dushan mai 10, 2012 à 14:11

Bonjour MarieEve !

Merci pour le commentaire et bienvenue par ici ! Pour l’état d’esprit, nous sommes d’accord : j’ai l’impression qu’au final tout peut être réduit à ça… Mais bon, les autres points sont nécessaires également, dans un second temps. Et je connais aussi des gens qui ont l’état d’esprit (des fonceurs !), mais à qui il manque la stratégie (ils foncent, mais dans le mur ^^).

Au plaisir de te relire par ici !

Dushan

Répondre

Andy mai 10, 2012 à 21:56

Bonjour Dushan,

Toujours aussi pro dans tes articles, celui-ci est particulièrement interressant.
Merci de nous donner cette approche et de nous faire prendre conscience de nos manques.
Ces 4 points sont primordiaux et c’est vrai qu’on se fait vite avoir d’autant plus quand on démarre en tant que webmarketer on est seul et personne n’est là pour nous dire qu’on s’égare ou qu’on a raté une marche.
Personnellement je pense qu’un partenariat me serait bénéfique, as tu des pistes sérieuses la dessus ?

Merci pour ton aide,

Andy

Répondre

Dushan mai 11, 2012 à 14:04

Bonjour Andy,

Merci pour le compliment, ça fait plaisir !

Pour le partenariat, je ne suis pas sûr de voir ce que tu veux dire… Tu parles
d’un partenariat AU SEIN de ton entreprise, ou d’un partenariat de type Joint Venture
avec d’autres entrepreneurs ?

Un conseil que je peux donner dans les deux cas : ça va sonner un peu mielleux, mais
c’est vrai : ne travailler qu’avec des gens qu’on “sent bien” et qui partage nos
valeurs. Et chercher le win-win en toutes circonstances.

Au plaisir de te lire, repasse quand tu veux par ici !
Dushan

Répondre

BODO août 6, 2012 à 21:07

Je tiens à te dire merci pour cet article qui tombe à point nommé pour moi. En effet, il m’apporte un plus au moment où je suis entrain de monter mon projet d’ouverture de ma boutique en ligne.

Répondre

Arouna août 9, 2012 à 14:50

slt bonjour
Merci pour le compliment
J’aprecie le support que vous avez mis à ma dispositions,bon j’ai un probleme d’etat esprit d’un entrepreneur je pose la question à savoir; C omment remedier à ce probleme ?

Répondre

ppolycarpe août 14, 2012 à 15:14

Salut Dushan

je te remercie de l’effort que tu as fourni pour m’envoyer les 4 principales causes,alors je viens de constater pourqoi je n’avance pas je vous encourage de me fournir cela je vous remercie.

Répondre

kim août 21, 2012 à 12:12

Bonjour Mr Dushan

j’ai un problème de techniques et de stratégies.Bref je suis intéresser et débute …Je m’initie mais comment ?

Merci au plaisir de lire vôtre info.

Répondre

Bea mai 26, 2015 à 11:59

Très bel article.
Clair et factuel.
Bien sur, votre site est mis dans mes favoris 🙂

A bientôt

Répondre

Laissez un commentaire